Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Formation pêche inn à lomé ouverture

Des inspecteurs des pêches béninois et togolais ont pendant dix jours renforcé leurs capacités dans le domaine de la lutte contre la pêche illicite non contrôlée et non règlementée (Pêche INN) dans la capitale togolaise.

 Les côtes du Golfe de Guinée généralement riches en produits halieutiques sont en proie à la pêche illicite non contrôlée et non règlementée (Pêche INN), effectuée par des pêcheurs étrangers.

Cette pratique crée d’énormes partes à l’économie de ces Etats côtiers. Pour lutter contre ce trafic, les gouvernements béninois et togolais ont demandé et obtenu auprès des autorités françaises le renforcement de capacités des cadres de la pèche de leurs Etats respectifs.

Les travaux de cette formation ont démarré aux environs de 9 heures au siège du Haut conseil pour la mer (HCM).

 Pour le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique, le Colonel Ouro-Koura AGADAZI qui, au nom du ministre conseiller pour la mer, a ouvert les travaux de cette formation, les côtes africaines et précisément le Golfe de Guinée restent un pôle attractif où se développent des activités de pêche illicite entrainant un manque à gagner de plus de 1,3 milliards de dollars US par an (Comité de pêche du centre ouest du Golfe de Guinée) pour les populations et fragilise le tissu économique de l’espace sous régional. Selon lui, cette formation des inspecteurs de pêche vient à point nommé car elle intervient au moment où le Togo déploie des efforts de coopération pour éliminer ce fléau.

La formation qui a duré du 06 au 17 novembre 2017, a porté sur plusieurs thématiques notamment les procédures d’inspection des navires, le système de suivi, le contrôle de la surveillance des pêches et des échanges et sur les différentes règlementations nationales et internationales ; elle permettra aux agents responsables de la police des pêches, aux inspecteurs de l’administration des pêches, aux marins de la Marine nationale ou toute autre administration ayant des moyens en mer et habilitée au contrôle des pêche de la capture à la commercialisation sous toutes ses formes, de mieux exercer leur fonction d’inspecteur des pêches. Dans la suite de ses propos, le ministre a précisé que l’organisation de cette formation par la Direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD) à Lomé, traduit l’excellente relation qui existe entre le Togo et la France mais aussi l’engagement de la coopération française à appuyer les pays du Golfe de Guinée dans leur lutte contre la Pêche INN.

Le ministre a également remercié l’Ambassade de France au Togo, représenté par l’attaché de défense le Capitaine de Frégate, Guillaume DE ROQUEFEUIL et la délégation béninoise présente à la formation.

 Après dix jours de formation, les travaux ont été clos le vendredi 17 novembre 2017 aux environs de 11 heures. La cérémonie de clôture de la formation des inspecteurs des pêches béninois et togolais a été présidée par le Ministre conseiller pour la mer qui a pour sa part aussi remercié la France pour le dynamisme qui caractérise la coopération franco-togolaise surtout dans le domaine maritime.

Formation pêche inn à lomé clôture

Il a émis le vœu que ces dix jours de formation permettent aux différents acteurs formés d’être plus aguerris afin de lutter efficacement contre les pêcheurs illégaux qui viennent piller les poissons dans les eaux togolaises t béninoises. Le ministre Stanislas BABA a enfin souhaité que de pareilles formations s’organisent plus souvent dans d’autres domaines, ceci permettra de sécuriser davantage les côtes de la sous-région, avant de déclarer clos les travaux de la formation des inspecteurs de pêches du Togo et du Bénin.

SITE OMI OFFICIEL

GALERIE PHOTOS ONAEM

Aucune image

AUTRES INFORMATIONS